• lundi , 23 septembre 2019

Formations distancielles & émotions sont-elles compatibles ? SYDO, agence de conseil en pédagogie

Partagez l'article sur vos réseaux !

Formations distancielles & émotions sont-elles compatibles ?

Interview de Clarence Thiery & Raphael LAUER– SYDO, agence de conseil en pédagogie.

Avec la digitalisation de la formation, il est parfois difficile de sonder l’efficacité d’une formation à distance, voire bien plus que les anciennes formations en présentiel.

Vos formations existantes sont vieillissantes ? Ou vous n’avez pas encore de formation, mais un sujet complexe et stratégique pas très « sexy » à transmettre ? Vous ne savez pas comment vous y prendre ? Rassurez-vous, vous n’êtes pas les seuls et des professionnels sont là pour vous accompagner.

Ces nouvelles formations digitales 100 % à distance sont les nouvelles méthodes de transmission de connaissances d’aujourd’hui. Néanmoins, elles peuvent venir compléter les formations en présentiel. Parce que ces dernières ne sont pas mortes ! Celles-ci ont juste besoin d’un coup de jeune, d’où l’intérêt du digital.

C’est d’ailleurs encore grâce à ces formations que le professeur peut jauger l’envie d’apprendre des élèves, la compréhension du sujet abordé par ceux-ci, et juger sa propre façon d’enseigner grâce aux expressions révélatrices de ses apprenants… leurs émotions.

Raphael LAUER & Clarence Thiery de SYDO (agence de conseil en pédagogie) nous en disent plus sur ce fameux lien entre les formations distancielles et l’analyse des émotions des apprenants.

Notre façon d’apprendre évolue, comment adapter notre manière d’enseigner et de transmettre ?

Évolution de l’apprentissage : le contexte

L’enjeu d’aujourd’hui est de fournir aux enseignants et aux formateurs les moyens et les outils pour donner envie d’apprendre à leurs stagiaires. Il faut toujours plus les intéresser, par exemple en suscitant des émotions et de la curiosité, ou en organisant des débats.

En effet, les apprenants ont de plus en plus de mal à rester attentifs longtemps sur une même tâche. Le modèle traditionnel « descendant » de la formation est remis en question. On entend par ici le fait qu’un formateur déverse de la théorie à ses apprenants, sans aucun échange,.

Désormais, on cherche de plus en plus à rendre les apprenants acteurs de leur formation. Ils sont très rapidement mis en situation de recherche, ils travaillent en groupe, débattent et échanges des idées. Le formateur est là pour organiser ces activités (à l’aide d’activités ludiques et de jeux), animer les échanges et orienter les réflexions.

Ces notions d’interactivité et de recherche tendent à être validées par les sciences de l’éducation, de par leur influence sur l’apprentissage au long terme.

Évolution de l’apprentissage : un outil d’analyse des émotions, iMotion

L’analyse des émotions de chaque apprenant est une autre clé pour mieux former.

C’est pourquoi, SYDO a choisi d’acquérir en 2016 un outil de tracking danois intitulé iMotion. L’objectif est d’analyser quel peut être l’impact émotionnel des différents outils de formation à distance sur les apprenants.

En effet, rappelons qu’en formation présentielle il est toujours plus aisé de capter l’émotion que la salle dégage. Par exemple, lorsqu’un apprenant fronce les sourcils… Un bon formateur saura adapter son discours en fonction. Mais dans les formations à distance, le côté « émotion » est laissé de côté.

iMotion est un outil de tracking souvent utilisé dans la publicité, ou dans le cinéma. Mais SYDO a choisi de l’utiliser à des fins pédagogiques. Ainsi, l’agence de conseil a mené son projet en interne et a analysé l’impact émotionnel de trois vidéos pédagogiques différentes. Le but étant de pouvoir par la suite aider les concepteurs à améliorer leur dispositif de formation.

« X Learning » : ces nouveaux modes d’apprentissage

Cette notion de « X learning » a été employée pour la première fois par SYDO à l’occasion du Digital Summr 2017, sur la thématique des nouveaux modes d’apprentissage.

Il met très bien en avant le fait qu’il existe de nombreux « learning », qui sont (ou étaient) à la mode. Citons par exemple le e-learning, le digital learning, le blended learning, le social learning, le mobile learning, l’adaptive Learning ou encore l’incidental learning.

Néanmoins, il ne faut pas confondre « repenser les manières de former » et « concepts marketing pour avoir l’air innovant ». En effet, de nombreux termes sont aujourd’hui employés pour parler de formation, et il est parfois difficile pour les formateurs et les concepteurs de formations de s’y retrouver.

Alors, quelle sera la formation de demain ?

La formation de demain sera sans doute un mix de tous ces concepts.

En quoi les émotions sont-elles importantes dans l’apprentissage ?

L’émotion : un catalyseur d’apprentissage

Grâce aux sciences cognitives et à la neuroscience, on sait des choses sur le cerveau. Mais on ne sait pas encore tout expliquer. Ces recherches sont néanmoins très utiles pour comprendre la notion d’apprentissage.

Elles mettent en avant le lien qui existe entre les émotions et l’apprentissage.  Les émotions positives seraient un catalyseur d’apprentissage. C’est ainsi qu’on peut parler du « plaisir à apprendre ». Plus les formés passeront un bon moment, plus l’apprentissage se fera facilement.

Par le terme « émotions » on entend plusieurs statuts comme le stress, l’attention, la motivation, ou encore la conscience, etc.

iMotion : un outil pour analyser les émotions

Grâce à la technologie « eye tracking », l’outil iMotion suit les mouvements du regard de la personne à l’aide d’une caméra infrarouge. Elle suit ainsi les émotions et peut déterminer ce à quoi la personne est attentive. Plus précisément, la caméra évalue les variations de la taille de la pupille et la fréquence des clignements des yeux.

Ce logiciel permet donc de récolter et d’analyser des données biométriques.

L’analyse de plusieurs vidéos de formation soumises aux apprenants a pu conclure aux vertus pédagogiques du schéma. En effet, celui-ci se construit au fur et à mesure de la vidéo (principe du Motion Design) pour donner une vision globale à l’apprenant du concept abordé.

De plus, une synchronisation parfaite entre ce dessin et une voix off qui explique le schéma (sur le principe du double encodage) permet de guider l’attention du spectateur et le garder concentré.

Le fait de multiplier les canaux complémentaires permet une meilleure mémorisation et donc un meilleur apprentissage.

Avec cette analyse, SYDO soutient que si une vidéo est « bien faite » (tant sur le fond que sur la forme), deux personnes à niveau égal doivent pouvoir retenir la même quantité d’informations.

A chaque format, ses bénéfices d’apprentissages…

Vidéo dessinée, prise de vue ou encore vidéo sous-titrée… chacun de ces formats présente des avantages et des inconvénients pour l’apprentissage.

La vidéo dessinée produit beaucoup d’émotions, alors que le format prise de vue provoque peu d’émotions positives. Et la vidéo sous-titrée permet à l’apprenant de se focaliser seulement sur le texte.

Quel est le format le plus performant dans l’apprentissage ?

« Nous n’avons pas assez de recul et de résultats aujourd’hui pour donner une réponse ferme et définitive. Cependant, à court terme la vidéo dessinée semble efficace. Une étude est également en cours pour valider l’hypothèse d’un impact significatif de la vidéo sur le long terme. »

Cet outil performant vise à optimiser les outils de SYDO, mais pas seulement ! Il est destiné à toutes les personnes en lien avec la formation qui souhaitent optimiser leurs actions et dispositifs de formation.

À long terme, iMotion pourrait même être couplé à des concepts d’adpative learning puissants. L’objectif serait de traiter en temps réel les émotions de l’apprenant, pour lui dérouler une formation sur mesure la plus adaptée à son profil.

Sydo, le spécialiste de l’innovation pédagogique ?

Créé en 2008 par Clarence THIERY et Sylvain Tillon, SYDO a débuté en se ciblant sur la pédagogie uniquement autour de la Bande dessinée, pour expliquer l’entrepreneuriat aux enfants. Puis ils ont élargi au fur et à mesure leur domaine de compétences.

Vous souhaitez en savoir plus sur Comment dynamiser votre formation ?

SYDO a publié un premier Livre intitulé « donnez envie d’apprendre ! » aux éditions Eyrolles afin de partager leur expertise avec tous ceux qui souhaitent transmettre des connaissances différemment.

Prochainement (en septembre 2017), vous trouverez également aux éditions Eyrolles, un second livre « Comment formerez-vous demain ? » qui cible un public plus large. En effet, il n’y a pas que les formateurs qui souhaitent dynamiser la formation, mais également les responsables de formation, les managers, les directeurs financiers, et les apprenants. Vous y découvrirez les 11 tendances de la formation comme le MOOC, ou l’Adaptive learning. Chacune est décryptée et accompagnée d’exemples concrets et d’astuces pratiques. Vous saurez également comment mettre en place ces dispositifs.

Il y a toujours la possibilité de donner envie d’apprendre différemment…

 

Related Posts

One Comment

  1. DLM NEWS : Notre Top 5 des influenceurs francophones du Digital Learning - Digital Learning Manager News
    12 avril 2019 at 8 h 31 min Répondre

    […] Raphael Lauer est Consultant en pédagogie & Formateur chez SYDO. Il est également le rédacteur pour Sydologie.com, le magazine de l’innovation pédagogique. SYDO est une société de conseil en pédagogie spécialisée dans la création de solutions pour faciliter l’apprentissage. Chez SYDO, ils sont convaincus que tout le monde peut apprendre si on donne les outils adaptés. Qu’on ne peut dessiner le simple qu’après une étude approfondie du complexe. Et qu’être un bon formateur, ce n’est pas seulement avoir de bons outils, mais c’est aussi savoir les utiliser. Dans ses articles sur sydologie, Raphael Lauer vous présente des tests d’outils, des dossiers autour du Digital Learning, des livres blancs, etc. DLM NEWS l’avait d’ailleurs interviewé précédemment sur la compatibilité entre les formations distancielles & émotions. […]