• dimanche , 17 février 2019

Qu’est-ce qu’un Digital Learning Manager ?

L’évolution du numérique a accéléré la transformation des métiers de la formation, mais également du secteur dans son ensemble. Encore méconnu il y a peu, le Digital Learning Manager a évolué avec la croissance du numérique et les enjeux de demain. À mi-parcours entre les ressources humaines et le digital, il occupe une place importante tant dans l’organisation de l’entreprise que dans sa transformation.

Qu'est-ce qu'un Digital Learning Manager?

Du Responsable E-learning au Digital Learning Manager

Le Digital Learning Manager, anciennement « Responsable E-Learning », a vu son métier se développer en réponse aux besoins et aux attentes des collaborateurs de l’entreprise.

Autrefois restreint au E-learning, le Digital Learning Manager, « DLM » dans le jargon RH, doit faire preuve de créativité et d’innovation afin de rendre unique l’expérience d’apprentissage, sur tous les supports mis à sa disposition, et à chaque étape du parcours professionnel du salarié.

Le métier de Digital Learning Manager

Le DLM peut être comparé à un chef d’orchestre de la formation digitale. Il en établit la stratégie de bout en bout. De ce fait, il assure le suivi de la conception des formations, étape par étape :

  • L’orientation des thématiques, en accord avec les objectifs fixés par la direction ou la demande interne
  • Définition des modalités pédagogiques selon la cible et la thématique abordée
  • Choix des outils et profils/compétences à mobiliser, en interne ou en externe.
  • Si nécessaire, sélection des prestataires, et suivi de l’ensemble des phases de la collaboration (négociations avec le prestataire, les Achats…)
  • Contrôle et suivi de la production de contenu, réalisée en interne ou en externe
  • Suivi de l’animation des parcours de formation
  • Mise en place d’actions de communication
  • Définition des KPI, afin de mesurer l’impact des actions effectuées
  • Gestion du budget alloué

Les compétences du Digital Learning Manager

Le contenu et la qualité des formations étant importants, mais pas suffisants, le DLM doit être capable d’élaborer un plan de communication, lui permettant de faire connaitre ses formations auprès des collaborateurs.

Ainsi, le Digital Learning Manager doit avoir une forte connaissance du domaine RH et de la formation au sens large, mais également de solides compétences en marketing et communication. Il a une forte culture digitale, et une grande connaissance des outils de formation, de sa cible, et des supports mis à sa disposition. Cela lui permet d’établir le bon format et le contenu qui conviendront au mieux aux internautes à qui ils sont destinés. Par ailleurs, il est curieux, et s’intéresse aux nouvelles technologies et aux formats émergents qui pourraient faire la différence.

La polyvalence du Digital Learning Manager en confirme la rareté. Il est aujourd’hui difficile de trouver un DLM possédant l’ensemble des compétences requises, car aucune formation ne couvre tous les aspects. Il s’agit donc d’un métier nouveau, jeune et en constante mutation. Le Digital Learning Manager devra s’adapter aux évolutions constantes du numérique, ainsi qu’aux besoins des collaborateurs. Ses journées ne se ressemblent jamais et ses missions sont stimulantes. Une chose est sûre : le DLM ne s’ennuie jamais !

Related Posts