• mercredi , 22 mai 2019

DRH, avez-vous votre DLM ? Quelles solutions ?

Partagez l'article sur vos réseaux !

Le numérique et son incidence sur le monde de l’entreprise a donné naissance à de nouveaux métiers dans les Ressources Humaines. Le Digital Learning Manager en fait partie. Un Digital Learning Manager est un cadre qui au sein de l’entreprise est chargé de la formation et du recyclage de ses collaborateurs ou de ses collègues aux nouveaux outils et aux nouvelles méthodes de travail qu’imposent les nouvelles technologies. Véritable acteur de la veille sectorielle au sein de l’organisation, il a pour rôle d’anticiper les évolutions futures de ces outils et de faire des propositions à la hiérarchie afin que tous au sein de l’entreprise soient au même niveau d’information, et de maîtrise desdits outils.
Le rôle et les méthodes de travail du Digital Learning Manager diffèrent évidemment d’une entreprise à une autre. En effet, selon le secteur d’activité de son entreprise il peut avoir des attributions différentes. Dans cet article, nous ferons des propositions sur les différentes formes que peut prendre le rôle du Digital Learning Manager selon l’organisation interne de l’entreprise, aux contingences liées à ce métier, mais aussi, aux différentes solutions qui s’offrent aux DRH n’ayant pas de DLM.

Les contingences liées au métier du Digital Learning Manager

Pour une grande entreprise qui dispose de salariés sur toute l’étendue du territoire y compris les zones que ne couvrent pas les opérateurs des réseaux mobiles pour des raisons de rentabilité par exemple, le métier du Digital Learning Manager devient délicat.

En effet, le Digital Learning Manager est très dépendant des « prérequis techniques » dans l’exercice de son métier et donc d’internet aussi. Trois options s’offrent à lui pour dispenser ses formations et ainsi transmettre l’information dont il dispose:
– La formation présentielle (en salle de réunion)
– La formation à distance (via des systèmes de visioconférence ou e-learning)
– La formation multimodalités (blendeed learning – digital learning )

 

La première option est évidente pour les entreprises de taille modeste au sein desquelles tous les salariés sont surplace. Le Digital Learning Manager dans ce cas échange de visu avec ses interlocuteurs. Cette option s’observe en général au sein des entreprises en croissance de type start-up ou TPE. Quant aux entreprises de grande taille et disposant de plusieurs agences disséminées sur le territoire national, la formation à distance est plus courante. Enfin, la formation dite multimodalités s’adapte aux différentes situations spatiales de l’entreprise. Il peut donc par exemple s’agir de formation présentielle pour les salariés sédentaires, ceux présents au siège ou au bureau, et de formation à distance pour ceux qui sont sur le terrain.

Certaines entraves peuvent par ailleurs se poser dans l’un ou l’autre des cas. En effet, il arrive que tous les salariés à qui s’adresse la formation ou le tutoriel et qui sont sur le terrain ne disposent pas de terminaux mobiles pouvant les mettre en communication avec le Digital Learning (PC, tablettes, smartphones) et /ou d’internet. Il peut aussi arriver dans le cas des multinationales que les salariés soient de différents horizons et donc d’expressions linguistiques différentes.

Approches de solutions aux éventuelles contingences liées au métier de Digital Learning Manager.

Toutes les contingences citées plus haut imposent des qualités supplémentaires au Digital Learning Manager. En effet, il serait idéal que celui-ci soit polyglotte ou tout au moins bilingue dans les environnements multiculturels. Par ailleurs, afin de passer l’information à tous, il serait souhaitable que le Digital Learning Manager jouisse d’un certain taux de mobilité (voyages, missions) afin de pouvoir atteindre tout le personnel disséminé dans les agences situées dans les zones non couvertes par les opérateurs mobiles.

Si vous n’avez pas dans votre équipe, un digital Learning Manager, plusieurs options s’offrent à vous :

  • Vous avez compris les enjeux et en tant que de DRH ou Directeur de la formation vous ne pouvez pas prendre cette charge sur votre temps de travaille. Vous pouvez alors soit recruter un Digital Learning Manager soit faire appel à un cabinet spécialisé qui vous proposera des consultants adaptés à votre entreprise et à vos besoins, plusieurs entreprises tel que ATOMS plus spécialisé ou encore ALTEDIA plus généraliste.
  • Vous souhaitez avoir une solution clé en main à déployer en un clin d’œil sans avoir une ressource dédiée : La solution la plus recommandée est alors les « Smart Learning Portal » de MOS. Si vous faite partie de leur liste de secteur concernés, vous avez 2 en 1 : le LMS qui diffuse et des contenus adaptés à votre secteur d’activité et à vos métiers. Le « must » pour les DRH n’ayant pas de DLM !

Quelque soit votre choix, vous l’aurez compris, avoir une stratégie de digital Learning est aujourd’hui incontournable.

Related Posts