• lundi , 23 septembre 2019

Ne parlez plus d’OPCA…mais d’OPCO !

Partagez l'article sur vos réseaux !

Suite à la réforme de la formation professionnelle, les Organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA) ont été amenés à se restructurer. Devenus OPCO (Opérateurs de compétences) leur nombre a été réduit, leurs missions regroupées et leur mode de financement a évolué. DLM NEWS a fait le point pour vous sur ces changements.

Réforme professionnelle : Des OPCA aux OPCO…

Les OPCA avaient pour mission principale de collecter et de mutualiser les fonds dédiés à la formation continue des salariés. À l’origine, on comptait 20 OPCA distribués par secteur d’activité. Les plus connus, étaient l’AGEFOS-PME pour l’hôtellerie, l’AFDAS pour la communication, le FAF.TT pour le travail temporaire, ou encore le FAFIEC pour l’ingénierie, etc.

Désormais ces organismes collecteurs s’appellent les Opérateurs de compétences (Opco) et sont au nombre de 11. Ils n’ont pas que changé de nom, car ils perdent aussi la gestion de la collecte des contributions financières des entreprises, qui est aujourd’hui confiée à l’Urssaf. Leur nombre a été également réduit, pour être regroupé par branche. D’ailleurs, l’enseignement et la formation n’appartiendront plus à un seul organisme car considérés comme pouvant relever de plusieurs périmètres.

Quel est l’objectif des OPCO ?

Les Opérateurs de compétences (OPCO) sont plus spécialisés. Ils permettent donc davantage aux petites entreprises d’accéder plus facilement à la formation. Cette évolution est la réponse au projet de loi pour la « liberté de choisir son avenir professionnel » et de la réforme du Code du travail de la Ministre du Travail Muriel Pénicaud. On peut retenir 3 grandes missions des OPCO :

  • Assurer le financement des contrats d’apprentissage et de professionnalisation.
  • Apporter un appui technique pour la GPEC (Gestion Prévisionnelle de l’Emploi et des Compétences)
  • Assurer un service de proximité vers les PME, TPE & TPME.

Quel est le nouveau mode de financement des OPCO ?

Les OPCO ont donc perdu leur compétence liée à la collecte des cotisations dédiées à la formation. Et d’ici à 2020 ou 2021, ces dernières seront assurées par l’Urssaf, qui collecte déjà les cotisations sociales.

La cotisation de la formation professionnelle est désormais une contribution unique selon la taille de l’entreprise :

  • 0,55 % de la masse salariale pour les entreprises de moins de dix salariés.
  • 1 % pour les entreprises de dix salariés et plus.
  • Ou 0,8 % pour les entreprises qui gèrent le CPF en interne.

Pour vous, qu’est-ce qui a changé lors de ce passage de l’OPCA à l’OPCO ? Partagez-nous votre expérience !

Related Posts

One Comment

  1. Les 11 OPCO (opérateurs de compétences) sont parus au Journal Officiel ! - Digital Learning Manager News
    13 mai 2019 at 9 h 06 min Répondre

    […] Ne parlez plus d’OPCA… mais d’OPCO ! C’est ce que nous vous disions dans un précédent article. Les choses se poursuivent encore dans l’avancement de la réforme de la formation professionnelle concernant les opérateurs de compétences. Sur les 13 dossiers d’agrément déposés en fin d’année, le Ministère du Travail a sélectionné 11 OPCO. Ces derniers sont parus le 31 Mars au Journal Officiel. […]