• dimanche , 17 février 2019

Le MOOC, puis le SPOC… quels sont ces nouveaux outils d’apprentissage ?

Après l’apparition des MOOC dans les années 2000, c’est au tour des SPOC d’inonder le marché. Bien que la seule grande différence entre ces deux nouveaux outils d’apprentissage réside dans le nombre de participants, l’idée de fond reste la même. Celle de permettre à tous de suivre un cours à distance en ligne.

 

Qu’est-ce qu’un MOOC ou un SPOC ?

L’origine du MOOC

Ce sont les Américains et notamment les Universités américaines, qui ont été les premières à proposer des programmes d’enseignement en ligne, au début des années 2000. Ces projets appelés OpenCourseWare mettaient à disposition gratuitement et en ligne des cours de niveau universitaire. Ils avaient la forme de cours magistraux au format vidéo, mais ils pouvaient également diffuser des examens, des devoirs, ou même des prises de notes d’élèves.

Après le MIT (Massachusetts Institute of Technology), d’autres universités se lancent dans ce type de programme d’apprentissage telles que Stanford ou encore Harvard.

La première fois que fut utilisé le sigle « MOOC », c’était en 2008 pour désigner un cours nommé « Connectivism and Connective Knowledge » organisé par Georges Siemens de l’Université d’Athabasca et Stephen Downes du National Research Council. 25 étudiants de l’Université de Manitoba ont participé à ce cours en direct et 2300 participants le suivaient en ligne, gratuitement. Bien que ce modèle économique ne soit pas rentable, d’autres acteurs, voyant le succès des Universités, se sont finalement lancés avec la seule volonté d’enseigner sur le web.

Ces MOOC ou Cours en Ligne Ouverts et Massifs (CLOM en français),  sont dorénavant disponibles au niveau international. Qu’ils soient certifiants ou non, ils permettent aux étudiants ou à tous ceux qui le veulent, de se former sur le web gratuitement et d’interagir avec d’autres élèves, qu’importe où ils sont.

L’origine du SPOC

Les SPOC, pour Small Private Online Classes, s’apparentent à un modèle réduit des MOOC. Ils sont réservés à une trentaine de participants qui ont été présélectionnés. Mais ils sont aussi et surtout diplômants. Les SPOC sont apparus après un constat : en moyenne seulement 2% des inscrits ont suivi un MOOC jusqu’au bout, en France. La certification promise à l’issue des MOOC n’était donc pas suffisante pour les apprenants. Plus crédible grâce à leur diplôme, les SPOC proposent aussi un suivi de proximité entre professeurs et élèves. Ils répondent à un besoin précis, et ciblent un public plus cerné comme les étudiants ou les salariés en reconversion professionnelle.

Les acteurs des MOOC / SPOC sur le marché

Depuis les années 2000, les outils permettant de proposer des MOOC ou même des SPOC ont évolué. Voici un aperçu de quelques acteurs sur le marché.

Vous avez par exemple InWICast, qui vous permet de créer votre MOOC avec des vidéos sur fond vert. En effet, RAPIDMOOC,  c’est le 1er vidéomaton avec incrustation fond vert. Tout est mis à votre disposition (studio et prompteur) pour élaborer une vidéo qui sera prête à l’emploi dès la fin de votre enregistrement, et ce, au format mp4.

Vous avez également Unow, considéré comme le pionnier et le leader des formations MOOC et SPOC professionnelles. Unow vous propose des formations inter comme intra, mais également de vous accompagner sur des formations sur mesure, à l’aide d’experts pédagogiques.

Enfin il existe Thinkovery, qui vous accompagne dans la création de votre smart digital learning. C’est un véritable concentré d’agences de production audiovisuelle et de création graphique, qui vous procure des conseils, vous accompagne dans le scénario pédagogique et dans le montage vidéo.

Globalement, ces deux nouveaux outils au service du digital learning des entreprises sont amenés à cohabiter. Bien que ces deux cours soient dispensés en ligne, l’un (le MOOC) permet de toucher un public plus large avec une certification en fin de cours, l’autre (le SPOC) vise un public plus restreint pour plus d’efficacité avec un diplôme à la clé. Notez néanmoins que la plupart des MOOC ou SPOC dispensés par les écoles ou universités restent une vitrine pour leurs cours et formations, et ils contribuent de ce fait à leur communication et leur image de marque.

Related Posts