• mercredi , 22 mai 2019

Nouvelles tendances digitales : Tour d’horizon d’une formation en révolution avec Elodie Primo

Partagez l'article sur vos réseaux !

Elles peuvent faire peur et pourtant, elles arrivent ! Mais de quoi parlons-nous ? Des nouvelles tendances digitales évidemment ! Celles qui sont en train de s’immiscer dans tous les secteurs d’activités et tous les départements de l’entreprise. La formation professionnelle n’en sera pas exclue, bien au contraire, car elle est un environnement favorable à leur mise en place.

Alors, quelles sont ces tendances digitales et quels seront leurs impacts pour le monde de la formation ? Tour d’horizon avec Elodie Primo, CEO de MOS — MindOnSite, éditeur suisse de solutions de formation digitale agiles et innovantes.

Quelles sont les dernières tendances digitales dans la formation ?

Quand on entend « nouvelles tendances », on pense évidemment aux réalités virtuelle et augmentée. Ces dernières sont présentent dans nos esprits depuis maintenant plusieurs années.

En vérité, ces deux activités viennent, en formation, alimenter un nouveau concept : Le Phygital Learning. Le mot « phygital » est un néologisme apparu en 2013 et il associe les mots « physique » et « digital ». Il combine des circonstances physiques, tangibles à des expériences ou éléments digitaux. Dans la formation, cela se traduit par une approche novatrice du Blended Learning et un apprentissage immersif, fluidifié et augmenté. Le but étant de mettre en lien 3 domaines d’apprentissage : cognitif, affectif, psychomoteur. Ces derniers requièrent une connexion mind/body (esprit/corps).

Outre les réalités virtuelle et augmentée, d’autres outils sont au service du Phygital Learning. Citons par exemple, les tableaux interactifs, le Mobile Learning ou la télé-présence mobile.

On parle aussi beaucoup de l’engagement apprenant et de l’expérience utilisateur. La formation est un environnement propice à la mise en place de ces nouveaux outils, car ils participent grandement à l’amélioration de ces deux paramètres. En effet, grâce à la réalité augmentée ou la réalité virtuelle, vous pouvez plonger l’apprenant dans un mode d’apprentissage beaucoup plus immersif. L’aspect pratique et visuel de cet apprentissage permettant une compréhension accélérée, en rendant concrètes des notions abstraites, ou encore en permettant aux apprenants d’observer un objet ou un phénomène sous toutes ses formes. Du fait de l’investissement plus important et de la motivation accrue des apprenants, l’apprentissage est beaucoup plus rapide.

L’intelligence artificielle : Une des nouvelles tendances digitales ?

L’intelligence artificielle arrive aussi à grands pas dans les entreprises et les dispositifs de formation. Pour re contextualiser, l’intelligence artificielle est un ensemble de concepts et techniques mis en œuvre pour simuler une intelligence. Dans la formation, cela va se concrétiser par de nouvelles fonctionnalités permettant d’interpréter les données de l’utilisateur pour améliorer son expérience tout au long du parcours de formation ; aides et conseils pour faciliter et optimiser l’apprentissage.

À titre d’exemples, nous pouvons imaginer différentes fonctionnalités :

  • Assistant personnel, chatbot : Il interroge l’utilisateur et l’aide. Il le conseille sur son parcours de formation. Par exemple, avec un questionnaire pour vérifier qu’il a retenu les informations vues ultérieurement. Ou bien l’apprenant peut lui aussi poser des questions relatives à son parcours.

  • Détection des préférences à plusieurs niveaux :
    • Au niveau du parcours : pour proposer à l’apprenant de nouvelles formations adaptées et pertinentes en fonction des moments propices dans la journée. Ou en fonction de son style d’apprentissage, des typologies de contenus, ou encore des demandes de populations similaires.
    • Avec l’aide de la caméra : détecter au niveau du visage de l’apprenant, ses mouvements oculaires en lien avec ses préférences linguistiques. On fait référence ici au vocabulaire en termes de registre visuel, auditif, kinesthésique en Programmation Neuro Linguistique. Mais aussi ses micro-expressions faciales pour capter son intérêt, comme le plaisir ou l’incompréhension.

 

  • Géolocalisation : pour valider la participation dans des formations présentielles – en remplacement de la signature électronique.

Quels seront les impacts de ces nouvelles tendances digitales ?

Pour les apprenants, l’impact premier (et celui recherché par les directions de formation) est une expérience d’apprentissage enrichie. C’est-à-dire avoir une formation plus efficace, car plus engageante et appropriée.

Pour les directions de formation, cela permet de mettre véritablement l’engagement apprenant au cœur du dispositif de formation. Les Digital Learning Managers seront en mesure de proposer des contenus toujours plus adaptés au public visé.

Aussi, en conséquence de l’apparition de tous ces nouveaux outils, d’autres métiers pourraient se développer. Et le Digital Learning Manager pourrait bien voir sa fonction se décliner en plusieurs spécialités : AI Community Manager, Learner Success Manager et bien d’autres encore qui restent à découvrir…

Élodie Primo, comment imaginez-vous la formation du futur ?

J’imagine des situations de travail où chaque moment peut être propice à la formation. Et où l’entreprise et le DLM seront capables de trouver des solutions à tout moment et non à un moment uniquement dédié à la formation.

Avec la réalité virtuelle, on est totalement dans ces possibilités. Les jobs ou tâches les plus complexes peuvent être simulés en pratique dans l’environnement de travail avant d’être exécutés réellement. Aussi, il est nécessaire que l’apprenant trouve un réel plaisir à se former et que cela ne s’apparente pas à une contrainte. Pour cela, il faut pouvoir allier : théorie et pratique, gamification et collaboration. Et tous les outils dont nous venons de parler sont au service de cet objectif !

À propos d’Élodie Primo

À la Direction Commerciale et Marketing d’entreprises logistiques internationales pendant dix ans, Élodie innove dans la formation en donnant corps au concept d’organisation étendue (partenaires et clients). Passionnée par le comportement humain et les sciences cognitives, Élodie se forme en PNL (Programmation Neurolinguistique). En 2001, Élodie fonde MOS – MindOnSite, éditeur de solutions de formation digitale, agiles et innovantes,  qui répondent aux besoins en formation de l’entreprise étendue : informer, former, évaluer et certifier collaborateurs internes, réseaux de revendeurs et de distributeurs, et clients internationaux.

Plus d’informations sur : www.mindonsite.com

Related Posts