• dimanche , 17 février 2019

CPF : Salariés, plus besoin de votre RH pour vos Formations !

Avez-vous créé votre CPF ? C’est la question que nous vous posions dans un précédent article. Les français ont mis du temps à ouvrir leur Compte Personnel de Formation (CPF). Mais avec la nouvelle réforme Pénicaud sur la Formation Professionnelle, le CPF sera un outil incontournable pour chaque salarié.

CPF : Que dit la réforme 2018 sur la Formation Professionnelle ?

Avec la réforme 2018 de la formation professionnelle, le salarié disposera d’un accès direct à la formation. Des mécanismes d’intermédiation réduits, qui donneront la possibilité à chacun de s’inscrire seul aux formations de son choix. Celles-ci pourront être même, non qualifiantes ou certifiantes.

Le CPF, sera fusionné avec le congé individuel de formation (CIF). Il deviendra ainsi le moyen principal des français de trouver une formation et se former. Une réforme qui repose donc sur une logique d’individualisation du CPF en proposant d’ici 2019 une plateforme numérique (application mobile CPF). Elle permettra de connaître à la fois ses droits acquis, s’inscrire à une formation en se basant sur des avis des précédents formés et le taux d’insertion dans l’emploi, et payer cette formation directement.

Néanmoins, les DRH ne sont pas totalement évincés de la formation des salariés. Ils devront bien évidemment accompagner le mouvement avec du coaching visant à orienter au mieux leurs salariés dans leur démarche de formation.

Quel sera le rôle des DRH dans la formation des salariés ?

Même si la réforme pousse les salariés à être autonome dans leur démarche de formation. Les entreprises devront aussi réfléchir à des moyens de continuer à influencer sur le catalogue de formations de leurs salariés, quand bien même elles n’auront plus de pouvoir sur leurs choix. Car, le risque vous l’aurez compris est d’avoir des salariés qui se forment sur un tout autre domaine que l’entreprise dans laquelle ils travaillent.

Une réforme qui pousse alors aussi les entreprises à repenser la formation en interne. Un sujet d’autant plus délicat pour les entreprises de taille intermédiaire (ETI) et les PME. C’est pourquoi la réforme prévoit une « solidarité financière » de la part des grandes entreprises pour faciliter l’accès des salariés de TPE et PME à la formation.

Et le Digital Learning dans tout ça ?

Cette réforme vise aussi indirectement à favoriser l’innovation pédagogique, et encourager les formations innovantes telles que les Moocs, modules elearning, mobile learning, etc.

Related Posts