• mercredi , 22 mai 2019

RGPD : Quel impact pour le secteur du Digital Learning ?

Partagez l'article sur vos réseaux !

La mise en vigueur de la réglementation RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) approchant… Il est temps de vous expliquer en quoi le Digital Learning est concerné par la question de la gestion des données personnelles dans votre entreprise.

Nos modes de vie changent, le Digital Learning s’adapte !

Nos modes de communication ont changé avec l’évolution technologique. La plupart des  démarches administratives et commerciales se sont digitalisées. C’est pourquoi quotidiennement, une pléthore d’informations personnelles circulent sur le web.

Non loin d’être perdues, ces informations personnelles font l’objet d’utilisations commerciales. Et pour les entreprises, l’analyse de ces données constitue d’ailleurs un enjeu financier majeur. Vous connaissez sans doute leur moyen de récolter ces informations : les cookies…

Ces analyses marketing de nos modes de vie leur permettent de tirer des avantages concurrentiels. En effet,  elles peuvent mieux anticiper les besoins de leurs clients, et personnaliser leurs offres.

Mais, quels sont donc les défis des entreprises ?

  • la protection des données sensibles et personnelles,
  • les droits liés à leur propriété et leur utilisation.

Des défis liés au Big Data, auxquels répond la réglementation RGPD.

25 Mai 2018, entrée en vigueur de la RGPD : êtes-vous prêts ?

D’après le texte officiel sur la RGPD, la RGPD se définit en 6 points :

  • Un cadre juridique unifié pour l’ensemble de l’UE.
  • Un renforcement des droits des personnes.
  • Une conformité basée sur la transparence et la responsabilisation.
  • Des responsabilités partagées et précisées.
  • Le cadre des transferts hors de l’Union mis à jour.
  • Des sanctions encadrées, graduées et renforcées.

Si votre entreprise est spécialisée dans le Digital Learning, ou si elle utilise des logiciels de Digital Learning, alors vous êtes concerné par la RGPD.

En effet, les solutions de formation de type SaaS se sont démultipliées. Les données des apprenants, voire de l’entreprise sont alors dispersées entre plusieurs fournisseurs avec un degré de sécurité différent. Si avant, ces données étaient gérées par le DSI de l’entreprise, aujourd’hui avec la décentralisation des logiciels, elles sont répandues dans l’immensité du « cloud ». D’ailleurs, plusieurs plateformes LMS peuvent même cohabiter pour répondre à des besoins différents. Les données relatives à l’apprentissage sont donc synchronisées, dupliquées voire stockées sur un ou plusieurs LRS (centre de stockage).

  • Vous êtes éditeurs de Learning Management Systems (LMS) ?
  • éditeurs de Talent Management Systems (TMS) ?
  • ou tout autre acteur du Digital Learning ?

Alors, vous devez prendre en compte les exigences du nouveau règlement, sous peine de vous exposer à des sanctions financières. En bref, soyez aptes à prouver que vous êtes en mesure de protéger et d’effacer toutes données concernant vos clients, à n’importe quel moment.

Pour vous aider, suivez la procédure pour se conformer à la RGPD. Et pensez à télécharger l’outil gratuit d’audit RGPD qui vous est proposé par le gouvernement pour vous permettre de présenter un rapport en cas de contrôle.

Des éditeurs de logiciels de Digital Learning tels que MOS-MindOnSite ont déjà pris leur mesure concernant la RGPD. Et vous ?

Related Posts

One Comment

  1. Le BYOD : plus qu'une tendance aujourd'hui ! - Digital Learning Manager News
    22 mai 2018 at 12 h 29 min Répondre

    […] la mise en place du RGPD, la question de la conformité s’ajoute à celle de la sécurité.  Comme le rappelle la […]