• jeudi , 9 juillet 2020

Fin du format flash : avez-vous migré vos contenus flash ?

Partagez l'article sur vos réseaux !

Adobe va mettre fin au support de son plug-in Flash le 31 décembre 2020, c’est acté. Cela ne vous a sans doute pas échappé, puisqu’Adobe conseille régulièrement par notification aux internautes de désinstaller le plug-in Flash. DLM NEWS vous explique pourquoi flash sera supprimé et qu’est-ce que ceci implique vis-à-vis des acteurs de la formation.

Le plug-in flash, très critiqué pour son manque de sécurité

format flashLe format flash a été lancé en 1996. Malheureusement, il a été la cible favorite des pirates en raison de ses nombreuses vulnérabilités. En effet, ce plug-in était considéré comme un véritable cheval de Troie, car ayant de nombreuses autorisations au sein du navigateur. C’est pourquoi il était de moins en moins utilisé sur le web. Néanmoins, son cœur d’activité restait l’interactivité, l’animation et la fluidité. Aujourd’hui, le HTML5 a rattrapé flash sur ces fonctionnalités. De plus, il assure une meilleure conformité des navigateurs associée au développement du JavaScript, qui a aussi empiété sur les capacités d’interactivité de Flash.

La plupart considèrent donc Flash comme obsolète aujourd’hui. Et il a déjà de nombreuses alternatives, qui semblent s’appeler HTML5/JS/CSS avec l’Ajax, les SVG, etc.

Fin du format flash : qu’est-ce que cela signifie ?

L’annonce de la fin du format flash avait déjà été faite il y a quelques années, le temps pour les développeurs d’opérer la migration du contenu Flash concerné vers de nouveaux standards ouverts. Par exemple, HTML5, WebGL et WebAssembly, considérés comme des « alternatives viables » par l’éditeur de Photoshop.

Vous l’aurez compris, après le 31 décembre 2020, Adobe ne proposera donc plus aucune mise à jour. Et il ne sera plus possible de télécharger le plug-in flash depuis son site internet. Si vous avez du contenu basé sur Flash, il sera bloqué dans Adobe Flash Player.

Rappelez-vous. En 2010, c’est Apple qui a commencé à ne plus supporter ce format parce qu’il ne « répondait pas à l’ère du mobile ». D’ailleurs, Safari 14 sera ainsi la première version du navigateur à ne plus prendre en charge le contenu Flash. Apple a aussi décidé de doter son logiciel de la prise en charge de HTTP/3 « une norme web plus rapide adoptée par les principaux navigateurs web concurrents ». La raison initiale du refus d’Apple d’intégrer Flash sur iOS était la consommation électrique trop gourmande, qui induisait le vidage de la batterie du téléphone.

Un an plus tard, en 2011 c’était au tour d’Android d’abandonner la technologie flash.

migration format flash

Alors, si vous avez encore des contenus de formation sous flash, n’attendez plus ! Migrez vos formations vers un autre format (HTML5 par exemple). Des entreprises (comme Edufactory) peuvent vous aider à anticiper l’obsolescence de vos formations.

Bon courage à vous si ce n’est pas encore fait ou bien si c’est en cours de migration…

De notre côté, il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter de bonnes vacances estivales – en France bien sûr – 🙂

Pour aller plus loin…

Related Posts