• lundi , 23 septembre 2019

La place des neurosciences dans le Digital Learning

Partagez l'article sur vos réseaux !

La neuroscience c’est l’étude du système nerveux. C’est-à-dire l’étude de ce qui contrôle et coordonne toutes les parties du corps. Cet ensemble de recherches sur l’être humain vise à l’aider dans son développement personnel, professionnel, éducationnel et relationnel. Les neurosciences au pluriel concernent plusieurs disciplines. C’est pourquoi Henri Poincarré écrivait « c’est par des rapprochements inattendus entre ses diverses parties que les progrès peuvent se faire ».

Dans le cadre de la pédagogie, les neurosciences sont de plus en plus intégrées pour créer des formations adaptées et efficaces. Le digital offre de nouveaux outils de formation, et les neurosciences viennent challenger les pratiques pédagogiques.

Les neurosciences dans le milieu professionnel

Dans le milieu des entreprises, on s’intéresse plus particulièrement aux neurosciences cognitives. Elles concernent la perception, la motricité, la langage, la mémoire, le raisonnement, ou encore les émotions, etc. On parle d’ailleurs souvent des compétences émotionnelles car l’homme est un être d’émotions qui a besoin d’interaction stimulantes. Ces stimulis peuvent être positifs ou négatifs et auront des conséquences sur le développement de l’individu, sa motivation au travail et sa capacité d’innovation.

Toutes ces notions liées aux sciences cognitives sont à prendre en considération dans la construction d’une formation digitale.

L’apport des neurosciences sur l’apprentissage

On peut même parler de neuropédagogie, c’est-à-dire la façon dont le cerveau apprend. Elle nous permet de comprendre comment nous traitons et enregistrons les informations. Certains disent avoir plutôt une mémoire visuelle, d’autres une mémoire auditive ou encore une mémoire kinesthésique. Mais en réalité, nous avons tous besoin des différents canaux de mémorisation même si nous avons tout de même des préférences.

Cette mémorisation est d’ailleurs liée à la notion de plaisir dans l’apprentissage, qui est nécessaire. En effet, le Serious Game par exemple se base sur le fait que le jeu va stimuler les sens. Il entraîne ainsi un apport important de plaisir qui va faciliter et renforcer l’apprentissage.

3 clés pour un apprentissage efficace selon Nadia Medjad

Médecin fondatrice de Neuro-Echology

  • Faciliter l’attention en évitant le multitasking. Il faut faire une chose à la fois et prendre des pauses régulières.
  • Stimuler la mémoire : Faire un lien avec ce que vous savez déjà et la nouvelle donnée pour faciliter la mémorisation.
  • Entretenir sa motivation en gérant son stress, en demandant lors d’incompréhensions, en réclamant un feedback, et en célébrant le succès.

La bonne formation digitale selon un neuroscientifique

Lors d’une conférence sur les Sciences cognitives & le Digital Learning, le neuroscientifique et Professeur Richard LEVY a défini les points importants pour faire un bon MOOC :

  1. Adapter l’outil pour optimiser la ou les formes de mémorisations adaptée(s) au savoir à intégrer (procédures, connaissances sémantiques, etc.)
  2. Créer une échelle de valorisation pour un apprentissage motivant (quelle est la carotte ? Quel est le bâton ?)
  3. Contrôler l’apprentissage à distance selon les conditions d’apprentissage (Où ? Quand ? Environnement ?)

Alors, êtes-vous prêts à intégrer le « neurolearning » dans votre stratégie Digital Learning ?

Et, si vous appliquez déjà la « neuroéduaction » dans votre structure, parlez-nous en !

Related Posts