01 juillet 2021 - Camille de DLM NEWS

En 2019, à l’occasion du salon Learning Technologies France, DLM News avait eu l’opportunité de recevoir sur son plateau Valéry Nguyen le temps d’une interview. À l’époque, il était General Manager EMEA chez Learning Tribes. 2 ans après, il a choisi de relever un nouveau challenge dans les rangs de Klaxoon, une société française spécialisée dans l’édition de logiciels applicatifs destinés à faciliter l’organisation des réunions en entreprise. Il nous explique son choix en exclusivité.

Parlez-nous de votre expérience en tant que General Manager EMEA chez Learning Tribes depuis 2018…

Valéry Nguyen : Mon aventure en tant que Directeur Général EMEA a été très riche. J’avais été recruté pour remettre l’entreprise sur les rails de la croissance. Mais au bout de 6 mois, j’ai fait le constat que cette reconquête devait s’accompagner d’un renouveau de l’offre de l’entreprise. Hier reconnue pour son expertise dans l’animation de formation en présentiel, nous sommes devenus une véritable Learning Agency avec les deux tiers des activités consacrées à des modalités asynchrones et digitales. Nous avons aussi pivoté en intégrant beaucoup plus largement les partenaires de la Edtech afin d’augmenter l’engagement des apprenants. Enfin, nous avons monté de toute pièce un studio digital. Pour l’incarner, j’ai pris la décision de recruter un profil de Directrice Artistique, peu connue dans le monde de la formation, mais incontournable pour délivrer une promesse d’agence.

Au final, je rends ma copie avec la satisfaction d’avoir remis l’entreprise en situation de croissance tout en ayant posé les fondements de son succès de demain. Nos clients historiques nous ont suivis dans cette transformation (y compris pendant le COVID-19) et nous avons eu la satisfaction d’accroître le nombre de contrats-Cadres auprès de nouveaux clients comme GRDF, Volvo ou Sopra Steria.

Sur 2018, 2019 et 2020, nous avons formé chaque année plus de 150 000 clients, mené plus de 300 projets digitaux et blended. Et nous avons fait croitre notre plateforme LXP Triboo de plus de 100%.

Comment devient-on Head of Sales Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA) et Asie-Pacifique (APAC) au sein de Klaxoon ?

Valéry Nguyen : En effet, je rejoins Klaxoon au début du mois de juillet pour prendre la responsabilité du développement commercial des régions EMEA et APAC. Il s’agit d’une continuité par rapport à Learning Tribes où je supervisais déjà les activités pour l’Europe et sur des produits assez technologiques comme nos plateformes pédagogiques. Mais Klaxoon adresse des challenges plus larges que ceux de la pédagogie. Nous souhaitons aider les entreprises à répondre aux enjeux du télétravail dans un contexte de refonte des modes de collaboration. Beaucoup de choses doivent être faites pour apporter aux entreprises les bons outils, la bonne méthode et améliorer les moments de collaboration entre les équipes. Ce challenge est passionnant, car tout ou presque reste à inventer !

Qu’est-ce qui vous a motivé à relever ce nouveau challenge ?

Valéry Nguyen : Le challenge est avant tout un challenge de croissance. Après avoir connu un très beau développement en France depuis 2015, Klaxoon s’est lancé le défi de l’international. On sait les difficultés pour une marque non anglo-saxonne de s’implanter aux États-Unis ou en Asie. Peu d’entreprises l’ont réalisé et encore moins de jeunes entreprises. Le marché est en pleine croissance, car toutes les entreprises sont confrontées au double défi de l’hybridation et de l’agilité. Je suis venu apporter mon expérience sur ces sujets-là ainsi que le regard d’un partenaire Klaxoon en pensant que cela profite à nos clients. Au-delà du titre, du poste, je suis venu chercher une aventure entrepreneuriale consistant à faire briller Klaxoon en dehors de la France. Le produit est pensé pour être à la fois universel, standard et mondial. Depuis que je travaille, je n’avais jamais eu un tel alignement des planètes : marché en croissance, produit disruptif, et des moyens pour réaliser cette stratégie. Il était difficile de refuser de prendre part à une telle aventure…

Parlez-nous du fer-de-lance de Klaxoon…

Valéry Nguyen : Klaxoon propose une suite d’outils digitaux pour accélérer et rendre plus efficace la collaboration au quotidien. Notre produit fer-de-lance s’appelle le board hybrid™. Il s’agit d’un grand tableau blanc que vous pouvez utiliser comme une page blanche. Mais bien sûr, nous préconisons d’utiliser notre bibliothèque de modèles pour structurer les ateliers, les formations ou adresser des sujets en équipe. Pour exploiter au mieux le potentiel de l’outil, vous pouvez aussi utiliser certaines fonctionnalités comme le fait de poser des questions, réaliser des sondages ou utiliser par exemple des nuages de mots. Le tout dans un seul outil, tous ensemble ou de façon asynchrone et où que vous soyez ! Nous souhaitons aussi faciliter l’usage de nos produits. C’est pourquoi nous proposons une offre Consulting autour de l’adoption des produits Klaxoon, du « Change Management » et des aspects d’interopérabilité et d’IT. Klaxoon c’est un « tout-en-un » pour améliorer les moments de collaboration. Il s’intègre dans vos outils du quotidien comme Teams, Skype ou encore Zoom et Webex. Enfin, n’oublions pas nos autres produits comme la Box qui demeure un formidable outil de collaboration en présentiel.

Parlez-nous de l’aspect hybride du travail et du Digital Learning…

Valéry Nguyen : Collaborer à distance aujourd’hui n’a jamais été aussi évident qu’au cours de ces 15 derniers mois. Pour autant, il ne suffit pas de décréter le télétravail pour que les meetings deviennent subitement efficaces et engageants. Comment transformer ces moments de collaboration ensemble ou asynchrone, au bureau ou chez soi en de véritables temps de la décision, du partage de la parole et/ou du brainstorming ?

Klaxoon s’est fixée cette Mission de révolutionner la qualité des réunions afin d’aider les entreprises à s’adapter à ce changement majeur de la vie des entreprises. Tout s’accélère et nous ne pouvons plus attendre de nous retrouver pour partager des informations et prendre les bonnes décisions. Nous apportons aux entreprises à la fois les outils de collaboration, les méthodes d’animation. Et une bibliothèque de plus de 200 modèles pour aider nos clients à accomplir cette révolution.

Autre exemple, le Digital Learning que je connais bien. Avant 2020, la vidéo, les interactions entre pairs, les classes inversées ou encore le brainstorming étaient encore à l’état de Test & Learn. Aujourd’hui, plus aucun parcours qui se respecte ne peut faire l’impasse des Learning Communities où le Peer-Learning devient aussi important que le contenu délivré par l’entreprise. Mais là encore, un responsable de formation se doit d’accompagner ces nouveaux comportements et d’offrir à ses apprenants, managers et formateurs un espace d’apprentissage facilitant ces interactions. Chez Learning Tribes, nous avons utilisé Klaxoon pour « augmenter » l’expérience d’apprentissage pendant les formations en visio mais aussi de façon asynchrone pour collecter les retours et former ces fameuses communauté d’apprentissage.

Vous êtes le co-fondateur du « projet Mindset » – c’est quoi ?

Valéry Nguyen : Avec un ami chasseur de tête, Tim Guillois, fondateur du cabinet MindHunters, nous avons en effet fondé ce Think Tank qui se réunit chaque mois dans les locaux de Balthazar à Paris. En quoi cela consiste ? Comprendre le mindset du dirigeant. Tous les deux, nous avons été très séduits par l’ouvrage de la sociologue Carole Dweck intitulé Mindset.

La chercheuse définit avec précision les éléments qui caractérisent le growth mindset, notamment en période de forte incertitude comme celle que nous traversons actuellement. C’est ce projet que nous avons voulu explorer en réunissant autour de nous 15 personnalités ayant des responsabilités importantes dans le monde de l’entreprise, de la politique ou des médias.

challenge klaxoonAu-delà du sujet, ce que nous essayons de faire chaque mois c’est de nous aider collectivement. Et ce, en appliquant une méthodologie de brainstorming et de feedbacks. C’est absolument génial de voir comment nous arrivons à « cracker » des problématiques lorsque 15 cerveaux se mettent à phosphorer dans une intention d’aide et de bienveillance.

Le projet Mindset c’est donc une communauté de dirigeants qui planche sur le growth mindset. Cette année, nous avons décidé de commencer par soumettre nos propres cas. Mais à terme, nous ambitionnons d’élargir le spectre et de proposer nos idées à quiconque voudrait bénéficier de nos travaux de recherche.